La petite fille qui chante

Sa jolie voix montait, pure et limpide, dans le ciel étoilé.

Elle chantait, faisant corps avec la mort, la vie.

Désespérée, étincelante, elle montait au firmament, atteignant la voûte étoilée pour charmer les autres espèces inconnues de l'univers, semblable au petit texte récité de bruits de sons et de paroles qui se déversent continuellement dans les ondes de l'espace pour expliquer la race humaine aux extraterrestres que ça intéresserait.

La petite fille noire chantait sans réserve, sans chercher, sans tricher, et c'aurait été un spectacle de toute beauté si bien sûr quelqu'un avait pu en profiter.

Le temps s'écoulait, elle continuait de chanter avec juste nous pour la contempler, et cela lui suffisait.

C'est un métier de chanter devant un parterre d'invités, et peut-être même n'aurait-elle pu y arriver, se sachant observée.

Elle chantait car elle aimait ça, tout simplement, et juste pour ça.

jve editions

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Instagram